To a man with a wiki, everything looks like a page

Certains ont eu la bonne idée de créer un wiki pour stocker des informations généalogiques, et j’ai fait la même chose. Il y a WikiTree et Rodovid, qui utilisent tous deux MediaWiki avec chacun une extension qui interprète les informations qui doivent être entrées dans un format bien particulier, dans une boîte texte. Je ne suis pas allé aussi loin avec mon installation de MoinMoin, car je ne crois pas que l’interface d’un wiki soit appropriée pour du travail intensif. Les programmes comme GRAMPS font un bon travail en présentant une interface rapide, facilitant l’entrée de données, et ayant une navigation soignée.

Ce que WikiTree et Rodovid reprochent à ces programmes, c’est qu’ils travaillent en « silos », sans permettre de bâtir une base de donnée mondiale. Ils peuvent certes exporter en GEDCOM, mais l’importation de multiples fichiers est un casse-tête que personne n’a vraiment résolu.

Ce qu’on voit, c’est des sites web en HTML, générés à partir du fichier GEDCOM, très peu ergonomiques, souvent laids et incompréhensibles, desquels on ne peut pas facilement extraire les données qui nous intéresse pour les importer dans notre base personnelle. Il y a aussi des sites qui permettent au public d’y déposer leur fichiers et aux visiteurs de rechercher les fichiers des autres. Ces sites ne bâtissent pas une base de donnée mondiale, mais offrent simplement un engin de recherche. Tout ça vient souvent avec des abonnements où l’on doit fournir un numéro de carte de crédit…

Une des solutions, celle adoptée par WikiTree et Rodovic, est d’utiliser un Wiki, et d’y ajouter des fonctionalités au-delà du langage de formattage. Dans une boîte texte, on peut donc écrire « Spouse = Jeanne Marchand ». Ça fonctionne plutôt bien, mais c’est très loin d’offrir une interface efficace pour de l’entrée de données.

Ce qu’il faut, c’est une application Web 2.0 pour la généalogie, utilisant donc HTML, CSS, JavaScript, DOM et Ajax, et qui soit collaborative, dans la ligne de pensée du Wiki, sans être un Wiki.

À partir de ce soir, plus que jamais, je chercherai les bases d’une telle application sur internet, si quelqu’un l’a déjà commencée. Comme bases, il existe le logiciel GRAMPS mentionné plus haut, écrit en Python et dont la structure de la base de données peut probablement être ré-utilisée. Il y a aussi The GENTECH Genealogical Data Model, une mine d’or de 100 pages. Pour le reste, je maintiens une liste de signets sur del.icio.us.

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s