J’ai couché sur l’asphalte

Masse Critique Montréal, 29 juin 2007

Le 29 juin, dernier vendredi du mois, j’ai participé à la fête Masse Critique de Montréal, qui est une ballade collective à vélo:

La Masse Critique est un évènement qui se déroule dans des centaines de villes en Amérique du nord et a travers le monde le dernier vendredi de chaque mois, été comme hiver, au soleil ou sous la pluie. C’est une grande randonnée collective à vélo dans les rues du centre-ville de Montréal; une fête ambulante ouverte aux gens de tous âges et de toutes capacités physiques.

Il y a d’innombrables raisons pour s’y joindre: manifester pour les transports durables, circuler dans la ville sans le danger habituel des véhicules à moteur, pour re-imaginer l’usage de l’espace public. Mais pour vraiment comprendre pourquoi la Masse Critique est tellement amusante, il suffit d’y participer!

Comme à l’habitude, le départ était au Square Phillips, plein centre-ville. L’heure de ralliement est 17h30, mais le départ n’a résonné que vers 18h30, alors j’ai pu voir les gens arriver et jaser un peu avec d’autres fêtards. J’y ai rencontré Élise, Simon, et une vendeuse de macarons (sorte d’épinglette, pour les français qui me lisent!).

Plusieurs personnes installaient des drapeaux à leur vélo, d’autres mangeaient simplement un lunch. Car la randonnée fut plus longue que je pensais! C’était mon premier Masse Critique, et j’ai porté plus d’attention au déroulement qu’à autre chose. C’est comme un tour de l’île, mais plus petit, et on ne sait pas à l’avance où on va. Des policiers à vélo nous aidaient à bloquer les intersections où nous traversions, mais il n’y avait pas de zones de ravitaillement. Par contre les gens qu’on croisait nous encourageaient comme au tour de l’île. Je ne suis pas sûr s’ils savaient pourquoi on se promenait, mais ils avaient l’air d’aimer notre fête!

Parfois on s’arrêtait au milieu d’une intersection et tout le monde levait son vélo dans les airs, histoire de bien s’affirmer. Nous ne bouchons pas le traffic, nous SOMMES le traffic! D’autres scandaient: « L’auto ça pue, ça tue et ça pollue! », ou « Vive le vélo… libre! » sur l’intonnation du général de Gaule.

Nous avons aussi fait deux ou trois « die-in« , où nous nous étendons au milieu de la rue comme si nous avions étés frappés par des voitures. L’expérience en vaut la peine. Je voyais le ciel et l’asphalte, et après l’excitation du moment, j’ai passé la minute qui a suivi à réaliser que j’étais bel et bien couché par terre, au beau milieu d’une intersection. Heureusement, j’avais tous mes morceaux, moi.

Ça me rappelle Richard Desjardins qui disait: « c’est l’histoire d’un gars qu’était tellement down qui sentait l’asphalte »…

L’aventure a pris fin au parc Lafontaine, où nous nous sommes dispersés dans les sentiers. Il est resté un groupe qui s’est assis par-terre et j’ai pu discuter avec d’autres gens, comme Sophie qui travaille en journalisme et qui est très militante. Elle connaît des gens chez Koumbit et m’a demandé de passer une invitation à un centre de médias indépendants à Montebello pour couvrir le partenariat pour la sécurité et la prospérité entre le Canada et les États-Unis. Le site psp-ppp.com est en réalité une parodie du site officiel.

Voilà! C’était mon petit compte-rendu de mon premier Masse Critique. J’espère que vous vous joindrez à moi le mois prochain. Sophie a proposé que je m’occupe d’apporter de la bouffe pour relaxer dans le parc après cette belle randonnée…

Vive la Vélorution!

Continuez en visitant mon album photo.

Publicités

3 commentaires on “J’ai couché sur l’asphalte”

  1. Ça fait un bout de temps que je n’ai pas participé à Masse Critique, mais à te lire, on dirait que l’événement a beaucoup perdu de son caractère manifestif. Avant, on prenait le centre-ville, sans les flics pour nous escorter, et on prenait la rue en forçant les automobilistes à ralentir. Tandis que ce que tu nous présente, c’est presque FEUQiste comme manifestation…

    M’enfin, il faudrait que j’effectue un retour à Masse Critique ^_^

  2. Euh, c’est quoi une manifestation FEUQiste? On a pris le centre-ville et toutes les rues qu’on voulait. La police nous suivait, mais on aurait aussi bien fait sans elle. Je ne comprends pas ton commentaire.

  3. […] Charlie, inconditionnel des rassemblements Masse Critique à Montréal, diffusait une invitation à participer à cet événement mensuel. Comme j’ai parlé ici de ma participation le mois dernier, je fais suivre l’invitation: 27-Juillet-July-5:30PM -=- 1000 VELOS au cRitiCaL MASSE cRiTiQuE !!! rendez-vous au PhillipSquare -=- Ste. Catherines et Union The ride starts rolling at 6pm! […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s