Eau de pluie: ça pompe!

J’ai profité d’une belle journée ensoleillée pour faire avancer mon projet de récupération d’eau de pluie. J’ai commencé par l’extérieur pour profiter du soleil, et j’ai connecté le tuyau de pompage à un premier baril. Je suis ensuite allé au sous-sol compléter la tuyauterie, et après 6 heures de travail, l’eau a jaillit! Voyez le tout en photos.

Il me reste à connecter les deux autres barils au premier pour commencer à récupérer de la vraie eau de pluie, car ce n’est pas encore le cas. J’ai rempli un baril d’eau de piscine pour tester!

Je veux aussi ajouter un interrupteur qui arrêtera la pompe quand le niveau d’eau dans le baril est trop bas, pour éviter de pomper de l’air et d’avoir à amorçer la pompe à nouveau. Aussi, tout dépendant de l’usage qu’on en fait et de la quantité d’eau de pluie récupérée, je songe ajouter un mécanisme de remplissage avec de l’eau de l’aqueduc en cas de sécheresse. Ainsi, la pompe n’aurait jamais à s’arrêter.

Autre amélioration possible: ajouter une colonne d’air sur le tuyau de pompage, pour diminuer le coup produit quand la pompe s’arrête. Je crois que ce « toc » est dû à l’inertie de l’eau pompée, qui cogne sur la valve de la pompe quand celle-ci s’arrête. Remarquez, c’est peut-être le fonctionnement normal…

Le lendemain, comme pour me narguer, il pleut toute la journée, et je ne récupérerai pas une seule goutte de cette belle pluie de printemps.

Publicités

3 commentaires on “Eau de pluie: ça pompe!”

  1. Alexandre dit :

    Très intéressant tout ça.

    Pour le toc, j’ai eu un problème semblable avec une pompe dans une fosse hermétique dans mon sous-sol. Après m’être fait dire par deux plombiers différents qu’il n’y avait pas de solution au bruit de frappement sourd qui résonnait dans les tuyaux quand la pompe s’arrêtait, j’ai bricolé moi-même différents essais.

    Solution finale complètement silencieuse : retrait de la valve à la sortie de la pompe et ajout d’un tuyaux très long avant le raccord au reste de la plomberie (la longueur atténue à presque rien la vibration transmise par la pompe lors de son arrêt – et le retrait de la valve a éliminé en bonne partie le choc aux tuyaux causé par les derniers litres d’eau pompés qui redescendent par gravité dans le tuyau vers la pompe lorsqu’elle s’arrête).

  2. Bonjour Alexandre! Content de faire connaissance!

    J’ai aussi une pompe de puisard dans un trou dans mon sous-sol, et il y a effectivement un « toc » quand la pompe arrête. Ton idée d’enlever la valve me paraît bonne, car ça va juste faire en sorte que la pompe va fonctionner un tout petit peu plus longtemps la prochaine fois qu’elle partira.

    Pour la pompe d’eau de pluie, je ne peux pas faire ça parce que je dois maintenir une pression d’eau après la pompe. Sans valve, l’eau pompée reviendrait dans mon baril, mais surtout, la pompe partirait et arrêterait sans cesse car elle démarre quand la pression est inférieure à 30 PSI.

    Merci quand-même pour l’idée!

  3. Alexandre dit :

    Pression ou pas pression, mon conseil : ne consulte pas un plombier. 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s