La température diminue

Il fallait s’y attendre, puisque l’hiver approche, et à la latitude de Montréal, l’hiver est froid. L’effet est terrible sur la majorité des cyclistes, qui se convertissent en utilisateurs du transport en commun, de la marche, ou de la voiture. Lorsqu’en plus la pluie se mêle à la partie, les pistes cyclables et les rues se vident de leurs cylistes.

Mais il en reste, et pas un petit nombre. Bien au chaud sous mon imperméable et ma laine polaire, j’avance vers ma destination à la même vitesse que cet été, et avec autant de plaisir. Même que je ne suis pas le seul à vouloir continuer à me déplacer à vélo cet hiver.

Il faut simplement prendre une minute de plus pour bien s’habiller avant de partir, car comme dit le proverbe: Il n’y a pas de mauvaise météo, seulement de mauvais vêtements!


5 commentaires on “La température diminue”

  1. Guillaume dit :

    …tiens, tu as retiré le «login obligatoire» pour commenter ?

    en tout cas lâche pas, je te trouve courageux… tous mes collègues cyclistes deviennent autobusistes au plus tard le 1er novembre…

  2. Oui, j’ai décidé d’essayer à nouveau l’ouverture des commentaires. Je ne suis pas un fan des procédures complexes, mais j’avais un problème de spam. Akismet a l’air de faire un bon travail.

    Merci pour les encouragements, mais je ne vois pas comment je pourrais lâcher puisque la marche, l’autobus et/ou le métro prennent au moins le double du temps, et je deviendrais sédentaire et perdrait ma forme physique.

    J’ai déjà hâte au printemps prochain, où je pourrai faire des sorties de 100km sans l’entraînement habituel préalable en début de saison 🙂

  3. Joan dit :

    De mon côté, j’attends avec dégoût la fermeture des liens cyclables (et piétonniers, donc) entre l’île de Montréal et la Rive-Sud. Le lien cyclable des écluse du pont Victoria ferme le 15 novembre, le pont Jacques-Cartier le 1er décembre. Quant à l’estacade de pont Champlain, je pense qu’elle est également fermée, mais elle est bien trop loin pour m’être utile.

    Après, il me sera impossible de me rendre à pied en ville, à moins de prendre le risque de sauter les grilles cadenassées aux extrémités des passages, à mes risques et périls (chute, police) puis d’emprunter les pistes non déblayées. Quoique par expérience, le pont Jacques-Cartier ne reste enneigé qu’aux points d’appui terrestres (île de Montréal, île Ste-Hélène et Longueuil).

    Bref, tout ça est bien dommage.

  4. @Joan: as-tu déjà fait du canot sur glace? Ça pourrait servir à traverser le fleuve l’hiver :-p

    http://www.google.ca/search?q=canot+sur+glace

  5. You are my inspiration 🙂

    Première semaine assez douce – mais j’ai mes pneus, mes gants, mon manteau et tout le reste 🙂 Je vais essayer de partager un peu l’expérience car j’ai décidé de garder mon BionX tout l’hiver. On verra!

    Merci encore pour tous tes billets qui m’ont encouragé à tenter l’expérience. C’est vrai qu’une fois qu’on enfourche le vélo, impossible de revenir dans le métro/voiture/autobus!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s