Préparatifs pour le party de lancement Ubuntu 8.04 à Montréal

Canonical sort une version de Ubuntu Linux à tous les 6 mois, et c’est demain que sortira la version 8.04 (avril 2008), surnommée Hardy Heron. Et comme en octobre dernier, une fête de lancement est organisée à Montréal, mais cette fois-ci on me dit que ça sera encore plus gros.

Je ne suis pas impliqué dans l’organisation, mais je suis en charge d’apporter l’usine à CD de Facil, avec laquelle je produirai des CD et DVD d’Ubuntu. Cette fois-ci, la présentation sera meilleure, car on aura le logo de Ubuntu sur le CD. Les CD et DVD seront vendus 2$, ce qui servira à payer l’usine à CD.

Voici un test d’impression que j’ai fait hier soir:

Ubuntu 8.04 présenté par Facil

Publicités

Épluchez, chers amis, épluchez!

Faisant suite au premier BBQ de Facil, voici que nous vous préparons une épluchette! Ça se passera chez moi, à Montréal, le dimanche 19 août. Membre ou pas, si vous aimez l’informatique libre, venez fêter la récolte de maïs avec nous!

Lire l’annonce au complet


Ratisser plus large avec des CD et DVD

La carte d’affaires a prouvé son utilité. Mais pourquoi en rester à du simple papier? Donner un CD ou un DVD en guise de carte d’affaires pourrait bien devenir la norme chez Facil, où nous venons d’annoncer que nous nous doterons d’une capacité de production de CD et DVD.

Le matériel sera utilisé pour offrir un service de petite et moyenne quantité aux groupes d’utilisateurs et autres organismes qui organisent des événements ou désirent distribuer des logiciels ou de l’information. Il sera aussi possible de louer l’équipement pour produire soi-même.

Lire le communiqué de presse


OpenStreetMap: des cartes géographiques enfin libres

Ne manquez pas, le 16 août prochain, la présentation mensuelle de Facil sur OpenStreetMap. La présentation sera en anglais:

OpenStreetMap is a free editable map of the whole world. It allows you to view, edit and use geographical data in a collaborative way from anywhere on Earth. The project was started because most maps you think of as free actually have legal or technical restrictions on their use, holding back people from using them in creative, productive or unexpected ways.


Sécurité des applications en ligne

Serveurs

Jeudi prochain, le 21 juin, à partir de 19h00, Damien Seguy fera la présentation mensuelle de Facil sur la sécurité des applications en ligne.

80% des applications en ligne seraient vulnérables à des attaques. Pourtant, le web n’a jamais été aussi populaire. On y manipule tous les jours des données critiques et personnelles, qui peuvent tomber dans de mauvaises mains à l’occasion d’un simple vol de cookie, d’une redirection ou même d’une recherche sur un moteur.

Si vous avez déjà installé un blogue ou une gallerie de photos pour partager avec votre famille sur le web, cette présentation s’adresse à vous!

J’en profite pour afficher une photo des serveurs web d’un précédent employeur, comme photo du jour, même si elle a été prise en 2002.


J’ai grimpé à Nominingue

Je me suis rapproché du soleil aujourd’hui en grimpant dans trois antennes à Nominingue afin de mettre en place un accès internet à haute-vitesse dans la région, par mon implication dans Un Québec branché sur le monde, par l’intermédiaire de Maillons, dans lequel FACIL est impliqué. Christophe m’avait apporté un harnais industriel cette semaine, et j’étais allé m’acheter des bottes de travail pour résister à la structure des tours en métal coupant.

Grimper à 40 pieds dans les airs ne m’effrayait pas, sûrement parce que j’ai un peu d’expérience récente d’escalade. En fait, j’appréhendais une petite peur, mais à la fin de la journée, je n’ai ressenti pratiquement aucun vertige, sauf les quelques fois où j’ai lâché la tour quand j’avais les pieds sur une plate-forme.

J’étais le seul aujourd’hui à pouvoir me déplacer pour aller faire le sale boulot que Jean-Paul Bleau ne veut pas faire à cause du vertige. Jeudi, un groupe de volontaires d’Île Sans Fil ira à son tour, pour continuer l’installation des antennes.

Le plus difficile est de relier les antennes sectorielles à internet haute vitesse, car il y a très peu de volontaires offrant leur aide pour fournir l’internet à ceux qui ne l’ont pas. Il faut établir des liens haut débit à longue distance (moins de 10 kilomètres), qui permettent ensuite d’offrir internet à quelques dizaines de clients. Une toute petite antenne-relai sur un toit peut faire toute la différence.

J’aime bien ce projet car il est issu de la communauté, où chacun peut aider et apprendre. J’ai aussi un petit penchant pour la connectivité, dans le sens où j’aime établir des nouveaux canaux de communication. J’avais et j’ai encore le projet de connecter mon beau-père et mon beau-frère ensemble par antennes pour accéder à internet. C’est sûr que mon expérience à Nominingue va me servir pour ça!


Linux-Québec accède à son indépendance

Suite aux démarches de relance de Linux-Québec, FACIL a aujourd’hui décidé de créer une entité légale pour Linux-Québec, ce qui met fin à plusieurs années d’incertitudes quant à la nature de Linux-Québec.

Un comité de transition ayant la responsabilité de fonder légalement Linux-Québec et de tenir l’AG constituante sera complété lors de la prochaine réunion du CA de FACIL, mardi le 17 avril. Deux membres ont été nommés en assemblée: Claude Demers et Patrick Hétu, et le CA devra en nommer un troisième. Ce comité de transition devra organiser l’AG constituante avant le 31 décembre 2007.

Ironiquement, ce sont les membres de Linux-Québec qui ont créé FACIL pour se doter d’une existence légale. Est-ce qu’on vient d’extraire le coeur de FACIL, ou est-ce que cela permettra à FACIL de prendre son envol? L’histoire nous le dira.

Le nouveau conseil d’administration de FACIL est composé de:

  • Nicolas Marchildon (réélu)
  • Stéphane Couture (réélu)
  • Maxime Bouffard
  • Mathieu Lutfy
  • Fabian Rodriguez
  • Daniel Cedilotte
  • Yanick Cyr

Il est intéressant de noter que quatre des sept membres du CA de FACIL étaient de ceux qui ont relancé Linux-Québec en 2001 et avaient décidé de s’incorporer comme OBNL: moi-même, Maxime, Yanick et Daniel. Mathieu était là bien avant 2001; il participait aux activités de Linux-Québec en 1997. FACIL a donc paradoxalement un CA à « saveur Linux-Québec » au même moment où FACIL se départit de Linux-Québec.