Plan de transport : rapport minoritaire — Revoir le projet Notre-Dame Est

Ce jeudi, Richard Bergeron, membre de la commission du comité exécutif de la ville de Montréal mandatée d’étudier le plan de transport, déposait un rapport minoritaire recommandant:

  • Que le 11e chantier, Moderniser la rue Notre-Dame, soit temporairement retiré du Plan de transport;
  • Que la Ville de Montréal renonce à transformer la rue Notre-Dame Est en autoroute urbaine d’une capacité de 150 000 véhicules par jour;
  • Qu’en lieu et place, les services de la Ville développent un concept de boulevard urbain, similaire à ceux de San Francisco, de Toronto, de Barcelone ou de Lyon, d’une capacité maximale de 50 000 véhicules par jour, intégrant en son centre un corridor Nouveau- Tramway / Tram-Train reliant le centre-ville à la pointe Est de l’île;
  • Que l’on mette à profit la démolition programmée de l’échangeur Turcot et de l’autoroute Bonaventure pour appliquer cette approche à l’ensemble des quinze kilomètres de longueur du corridor autoroutier Sud de Montréal, entre l’autoroute Décarie, à l’ouest, et le pont-tunnel Louis-Hyppolythe-Lafontaine, à l’Est;
  • Que le MTQ affecte la somme de 3 milliards de dollars, présentement disponible pour financer la réfection et la complétion du corridor autoroutier Sud de Montréal, à la réalisation de ce projet alternatif de transport des personnes et des marchandises.
  • Quand ledit projet alternatif sera suffisamment avancé, qu’on l’intègre au Plan de transport : Réinventer Montréal.

Lire le rapport complet

Il va sans dire que ça sera ignoré par le comité exécutif.

Publicités

Venez à Montréal, gens du nord!

Après l’annonce du prolongement de l’autoroute 25, voilà que le maire Tremblay nous annonce fièrement qu’il transformera le boulevard Notre-Dame en autoroute. Le message est très clair: les banlieusards de la couronne nord seront les bienvenus au centre-ville. Amenez-en des chars!

Y appellent ça de la revitalisation! Revitalisation de quoi? des berges du fleuve Saint-Laurent qu’on ne voit plus? Oh que non! Pourtant, c’est ce que Barcelone a fait, et qui a contribué à en faire une des plus grandes destinations touristiques d’Europe. J’y suis allé. C’est superbe. Mais à Montréal, on construit des autoroutes sur nos plages! C’est ÇA le progrès! Je le dis et redis, Projet Montréal a un objectif très différent: la mise en valeur de
l’Entrée maritime de Montréal
.

Dans plusieurs villes du monde, on a cessé d’augmenter la capacité routière. Dans plusieurs, on a détruit des autoroutes riveraines très semblables au boulevard Notre-Dame. À Vancouver, cette logique a diminué de façon très significative le temps moyen pour se rendre au travail. À Séoul, le maire a remplacé l’équivalent de notre autoroute métropolitaine par ceci:

seoul.jpg

J’ai cru que Gérald Tremblay allait changer Montréal pour le meilleur, mais après deux mandats, je réalise qu’il veut enlaidir sa ville, et favoriser l’exode des familles vers les banlieues conçues avec la voiture comme seul moyen de transport. Il se vante de tracer des pistes cyclables par terre, mais elles seront dangereuses puisqu’il aura favorisé l’automobile.

Ce soir, après une première neige, j’ai enfourché mon vélo pour me rendre au centre-ville, et je continuerai à le faire cet hiver pour aller travailler. Mais qui sait, si Projet Montréal perd les élections municipales en 2009, j’irai peut-être m’acheter une maison en banlieue, avec un garage double et deux chars pour aller travailler? Espérons que d’ici là le pont de la 25 et l’autoroute Notre-Dame auront deux fois plus de voies!


À qui profite la guerre?

À l’émission Pour la suite des choses à la première chaîne radio de Radio-Canada, un invité déclarait que ce qui le chatouille le plus, c’est la guerre. Hier, un rapide retour sur le sujet a mentionné le film Why we fight, que j’ai immédiatement téléchargé par BitTorrent: Why We Fight 2006 DivX AC3.

Ce soir, j’en ai fait l’écoute, et je dois dire que je suis aussi ébranlé qu’en visionnant Une vérité qui dérange (An Inconvenient Truth). J’en conseille fortement le visionnement pour toute personne voulant se faire une meilleure idée de ce que sera le monde le siècle prochain si nous laissons les corporations prendre le contrôle de notre démocratie comme elles le font aux États-Unis.

Je profite enfin de ce billet pour souligner comme Mathieu l’article de Francis Dupuis-Déri, Professeur de science politique à l’UQAM, paru dans Le Devoir: L’armée canadienne en Afghanistan: mission guerrière ou humanitaire?